C'est le temps des semences (Mot-phare de 2016)

Sème un acte, tu récolteras une habitude; sème une habitude, tu récolteras un caractère; sème un caractère, tu récolteras une destinée.  - Dalaï Lama


semer semence
Depuis peu, en début d’année, il est tendance de se trouver un « mot-phare » plutôt qu’une liste de résolutions dont l’accomplissement est incertain. Les commerces font d’ailleurs de très bonnes affaires devant autant d’ardeurs à vouloir améliorer sa santé, mais dont l’effervescence s’essouffle mi-février. 


Je me rappelle, d’ailleurs, dès le début de mon autonomie, que ma mère m’ait initié à un rituel que j’ai pratiqué longtemps avant de m’en désintéresser : je devais, au 1erjanvier de chaque année, rédiger une liste de souhaits ou d’objectifs que je voulais voir se réaliser dans l’année. 

Cette liste, cachetée sous enveloppe et bien rangée loin de mes yeux, devait être lue qu’au 31 décembre suivant question de prendre connaissance de ce qui s’était réalisé ou non. Il y avait parfois de la magie, parfois des surprises, mais souvent de grandes déceptions. D’où la raison de l’abandon de la méthode.

En janvier 2015, je me suis dit qu’un « mot-phare » était un bon substitut à l’absence de la liste de souhaits ou de résolutions. Comme je suis une personne de routine, il me manquait un rituel pour débuter mon année sur une note d’optimisme et d’espérance.  En 2015, je choisis donc le mot « CONFIANCE ». Ce mot, tel un guide, devait influencer mes décisions et m’indiquer où concentrer mes énergies plutôt que de m’éparpiller.

Je ne sais si c’est la faute à mon TDAH non diagnostiqué ou si j’ai une tête de linotte, mais en mi-année (ou même avant puisque je ne m’en rappelle plus), j’ai complètement oublié que j’avais un « mot-phare ». Mon beau carton servant de rappel ayant pris le bord dans le bordel causé par mon déménagement (je suppose).


Petit intervalle

En numérologie, l’année 2015 fût pour moi celle de l’année no 9, soit celle des bilans, de l'achèvement, du repos, des épreuves et des prises de conscience. Pour cette pseudo-science, la vie s’échelonne sur plusieurs cycles de 9 ans; l'année de ma naissance correspondant à l'année no 3 (mon chemin de vie). Puisque je viens de terminer un cycle complet, cette année sera donc mon année personnelle no 1 (on recommence un cycle de 9 ans). Je toucherai donc principalement aux thèmes des nouveaux départs, commencement, nouveaux projets, réalisation, ambition, audace et autonomie.

Pour les intéressé(e)s, si vous voulez savoir dans quelle année vous vous situez, faites le calcul suivant : votre journée de naissance + votre mois de naissance + l’année en cours = le nb de l’année du cycle de 9 ans. 

Exemple : 23 août 2016 = 2+3+0+8+2+0+1+6 = 22 / 2+2 = 4 Vous êtes donc en année 4.

Fin de l’intervalle


Semez le grain ! Vous êtes le semeur et le grain, Et le semeur se sème lui-même.


Sachant que je me retrouvais en année où tout est possible, je me suis imposé de trouver un mot qui signifierait « un nouveau départ basé sur de nouvelles fondations ». Sur ma commode de chambre traînaillaient, comme à l’accoutumé, des documents attendant mon attention. Mon regard fut attiré par la page frontispice sur laquelle apparaissait le mot « Semences » en gros et gras. Eureka! Je venais de trouver mon mot pour les 12 prochains mois. En fait, j’ai l’audace de croire que c’est plutôt lui qui m’a trouvé…

Ce mot est riche en signification. Justement, toute récolte n’émane-t-elle pas de ce qui a été à la base semé? Je dois donc faire un choix judicieux des semences pour m’assurer d’une culture de qualité. Au sens figuré, ces semences représentent les pensées émises, les gestes posés et les mots prononcés. Ils doivent donc être alignés sur ma vision finale. Ainsi, je suis à 100 % responsable de ce qui poussera ou non. Nonobstant les intempéries. La terre dans laquelle je sème doit être riche et adapté aux plantes que je veux y voir pousser. Les plantes représentent les résultats souhaités et la terre, les conditions en place (ressources utilisées et disponibles dont, entre autres,  la spiritualité).


Grosso modo, tout ce que je déciderai de semer cette année aura une incidence importante sur mon avenir (ma récolte). Rien pour me désangoisser... Misère!




Commentaires

Articles les plus lus :